J.S. Bach, Intégrale de l'œuvre d'orgue. Volume 5

Marie-Ange Leurent & Éric Lebrun

Bach IntegraleVol5


 ACHETER    

CD 1 Concertos. Fantaisie en sol mineur
Orgue Freytag-Tricoteaux de l’église Saint-Vaast de Béthune

Concerto en la mineur d’après Vivaldi BWV 593
Concerto en ré mineur d’après Vivaldi BWV 596
Concerto en ut majeur d’après J. E. de Saxe-Weimar BWV 595
Concerto en sol majeur d’après Johann Ersnt de Saxe-Weimar BWV 592
Concerto en ut majeur d’après Vivaldi BWV 594
Concerto en ré mineur d’après Marcello BWV 974
Fantaisie en sol mineur BWV 542
Fugue en sol mineur BWV 542

CD 2 Fantaisies et pièces diverses dans le style italien
Orgue Yves Fossaert de l’église Saint-Sévère de Bourron-Marlotte

Fantaisie et fugue en la mineur BWV 561
Choral Lobt Gott, ihr Christen BWV 732
Choral Nun freut euch BWV 731
Fantaisie et fugue en ut mineur BWV 537
Fugue en sol mineur BWV 578
Choral Ach Gott, von Himmel sieh’ darein BWV 741
Allabreve BWV 589
Pedal-Exercitium BWV 598
Fantaisie en ut mineur BWV 562
Fugue inachevée en ut mineur BWV 562
Fantaisie en ut majeur BWV 570
Fugue en ut majeur BWV 946
Pièce d’orgue en sol majeur BWV 572
Petit labyrinthe harmonique (Kleines harmonisches Labyinth) BWV 591
Fantaisie en sol majeur BWV 571

Pour le cinquième volume de cette intégrale de l’œuvre d’orgue de Bach, nous quittons le monde du choral et les instruments historiques de Thuringe pour aborder les concertos d’après Vivaldi, les Fantaisies et fugues, la Passacaille en ut mineur enregistrées sur deux magnifiques instruments de facture récente : le Grand orgue Freytag-Tricoteaux de Béthune (France) et l’Orgue Yves Fossaert de Bourron-Marlotte (France). Les sonorités transparentes et les qualités polyphoniques de ces instruments, la délicatesse de leur toucher, permettront de rendre au mieux la verve italienne des concertos et des fantaisies, ainsi que la profondeur spirituelle et l’éloquence d’un large discours sans paroles dans la Passacaille. Avec cette nouvelle intégrale, les interprètes souhaitent compléter, à leur manière, la vision que nous pouvons avoir de Bach, en le situant en son temps, dans une perspective clairement européenne.
« Les élans lyriques, le jeu impertubable et l’articulation très contrapuntique des interprètes atteignent un rare degré d’aboutissement dans le riche corpus discographique dédié à ces œuvres. »
Philippe Venturini, Classica, janvier 2018